Real Captain Tsubasa's World

Venez réinventer l'histoire de Captain Tsubasa (Olive et Tom) selon votre imagination, en vous inspirant du manga...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Masaye Hase débarque

Aller en bas 
AuteurMessage
Masaye Hase
Assistante kiné / Supporter
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 37
Age : 18
Amoureux? : Non, je ne crois pas.. Non? Si?
Rêve : Mettre un but à Wakashimazu et pouvoir rompre nos fiançailles
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Masaye Hase débarque   Mar 13 Mai - 20:41

Nom: Hase
Prénom: Masaye (signifie : pleine de grâce)
Age : 18 ans, allant vers ses 19 ans.
Nationalité: Japonaise
Rêve: Mettre un but à Ken Wakashimazu et rompre leurs stupides fiançailles
Orientation sexuelle: hétéro. J’aime les gars, grands, forts, avec un sens de l’humour.
Activité : Première année d’école de kinésithérapie, à Tokyo, bientôt en deuxième année

Statut demandé: Assistante de l’entraîneur physique (kiné)

Caractéristiques:

1m69 pour…. hum disons entre 51 et 59 kilos. Masaye ne sait jamais pesée depuis ses douze ans. A l’époque, elle avait beaucoup plus de poitrine que les autres filles et on s’était moquée d’elle à ce sujet, disant qu’elle était une grosse vache avec des gros pis. Maintenant, elle a toujours une poitrine ample, mais personne ne se moque d’elle. : l’envie et la peur de se prendre un coup vous rendent muet, non ?

Masaye Hase a tout de la poupée japonaise… en apparence du moins. Plutôt mince, elle a de longs cheveux noirs de jais, lisses comme la mer sans vent, qui lui tombe jusqu’à la taille. Ses yeux noirs disparaissent sous de longs cils et sa petite bouche rose a tendance à faire une moue adorable. Ses oncles sont toujours parfaits et vernis en rose pâle. Avec son teint pâle, elle semble fragile. Semble. Parce que Masaye Hase est tout sauf fragile. Il fallait la voir projeter son adversaire à terre. En la regardant de près, vous voyez ses muscles. Elle n’a rien d’une athlète mais plus d’une personne qui pratique un sport régulièrement.

Avec sa peau blanche, elle est sujette aux coups de soleil, aussi ne se promène-t-elle jamais sans son tube de crème solaire et un chapeau ou une ombrelle.

Question vêtements, Masaye porte de tout. Sa grande sœur est une shopping mania compulsive et lui donne tous les habits dont elle ne veut plus. Autant dire que son dressing room est bien rempli. Sa sœur aimant les jolies choses, Masaye a une collection de jupes, robes et hauts « class » à laquelle se rajoute ses vêtements modernes mais sexy : jeans taille basse, débardeur etc. Sans oublier ses kimono traditionnels et ceux de karaté.

Pourquoi autant de contradictions ? Masaye est quelqu’un de complexe… (voir plus bas)

Caractère
:
Masaye n’est pas bi-polaire, mais juste contrainte par sa famille de rentrer dans un moule. Elle joue donc son rôle de jeune fille de bonne famille riche, la plupart du temps de bon cœur, mais il lui arrive de vouloir hurler. Attention, elle n’est ni rebelle ni garçon manqué : Masaye aime être une fille, se pomponner et être belle. Cependant, elle aime le karaté, le rock et les jeux vidéos. Alors, un jour elle mettra sa jolie robe à rubans et des talons aiguilles et le lendemain, sa mini-jupe en jean et ses baskets fluos.

Elle se considère comme équilibrée et bien dans sa peau. Elle a apprit à profiter de sa situation et à tirer le meilleur de chaque côté de sa vie. Elle est vive, plutôt intelligente. Elle souffre de n’avoir aucun sens de la répartie mais accepte bien le « vannage ». Cependant, elle refuse de perdre… donc les sessions vannages ne sont pas trop son truc. En contre-partie elle a développé un sens de la patience et de l’écoute à toute épreuve, et une pugnacité à atteindre son objective qui tient souvent de la folie.

Aime
:
Le karaté est la passion et la malédiction de Masaye.
Sinon, elle aime l’ikebana/arrangement floral. Elle sait coudre et broder, ce qui la détend. Elle est généralement habile avec ses mains, aime les activités manuelles, tant qu’elles ne sont pas trop salissantes. Elle ne résiste pas à une bougie parfumée ou à une nouvelle senteur d’encens. Ses couleurs préférés sont le rose nacré et l’argenté. Elle écoute du rock, adore les jeux vidéos rétro et le DDR. Elle raffole de sorbets tels citron, thé vert, mangue etc. Elle a toujours un bonbon aux fruits exotiques dans sa poche et son gloss a le goût de goyave. Elle ne résiste pas à une pizza quatre fromages.


Aime pas:

Masaye n’aime pas les fruits de mer et la viande rouge saignante. Son steak doit être carbonisé avant qu’elle puisse le manger.
Elle déteste les gens qui roulent en voiture la musique à fond. Elle a peur du noir et des fantôme. (une fois, elle sait perdue dans la maison de son grand père et son frère aîné l’a terrorisée en faisant le fantôme.) Elle n’aime pas le grand soleil et préfère la pluie.
Et Ken Wakashimazu. Il l’énerve. Elle n’aime pas perdre et il gagne toujours. C’est pas jute !!!!! Et d’une certaine manière, Genzô Wakabayashi et Kojirô Hyûga.

Situation familiale
:
Masaye est la benjamine de la famille Hase : deux grands frères et une grande sœur, aujourd’hui tous trois mariés. Sa sœur a épouse l’héritier d’un autre dôjô. C’était un mariage arrangé, mais les deux se connaissaient depuis tous petites et s’aiment d’un amour profond.

Ses frères travaillent avec leur père au dôjô familial, réputé pour ses techniques de Karaté. Petite dernière, elle est l’enfant gâtée de la famille. Aussi son père n’a pas pu lui résister et lui a enseigné le karaté. Non seulement passionnée par cet art martial, Masaye est aussi douée.
Cependant, à l’âge de treize ans, sa mère décida que cette activité ne convenait pas à une jeune fille et Masaye se vit obligée d’abandonner le karaté pour des passe-temps plus adaptés : broderie, ikebana, danse etc. Ce que Masaye aime bien, mais elle continua à s’entraîner en secret. Bien sûr, elle n’a pas le niveau de ses frères, mais se défend bien.

Sa grand-mère paternelle est sa confidente. Elle couvre d’ailleurs pour sa petite fille quand elle fait le mur ou s’entraîne. Elle a commencé lui enseigner l’acuponcture et le massage très tôt : Masaye voulait soulager les rhumatismes de sa très chère grand-mère. Ce qui a donné naissante à sa vocation de kiné.

Amis

Elève au complexe Musashi, Masaye a beaucoup d’amies. Ensembles, elles font les boutiques, font en boîte ou au karaoké.
Indépendamment, elle connaît bien Jun Misugi et sa copine Yayoi. Jun est son kohai, d’un an plus jeune qu’elle. Il fait le même parcours études/médecine. Tous les trois discutent de tout et de rien et Masaye apprécie leur compagnie simple et les nouveaux sujets de conversation. Jun apprend – ou tente d’apprendre – à Masaye de jouer au foot, sans grand succès jusqu’ici.
Dans son école de kiné, elle s’est faite de bonnes amies. Les garçons aimeraient bien être plus proches d’elle, malheureusement, elle semble être fiancée…

Ennemis
Comme toutes les adolescentes, Masaye a une grande ennemie de collège/lycée : Miss Pouffiasse. Evaporée, superficielle, gâtée par un père qui cède à tous ces caprices, Oki Satomo aurait pu être la jumelle de Masaye, si grand-maman Hase n’avait pas eu sa petite fille à l’œil.


Histoire du personnage


Masaye passa une enfance et une adolescence heureuse, auprès d’une famille soudée et aimante. Petite dernière, un peu accident de parcours, séparée de ses frères par quelques années, elle est la chouchoute de son père qui ne résiste à aucun de ses caprices.
Alors sa mère essaya de canaliser cet fait en étant sévère avec elle. Tout comme sa mère et sa sœur avant elle, Masaye fut élevée comme une jeune fille de bonne famille. Sa mère veillait à ce qu’elle fît honneur à leur famille. Inscrite dans un bon établissement de Tokyo, elle voulait devenir kiné et avait l’approbation de ses parents pour faire ce genre d’études.
Quelle ne fut pas sa surprise quand, peu après ses 17 ans, son père lui apprit qu’elle avait un fiancé ! D’un an plus jeune qu’elle, il avait été choisi pour être son époux dès sa naissance. Lui aussi était le fils benjamin d’un dôjô renommé. Son père et sa mère insistèrent qu’il s’agissait de son devoir envers la famille que de se soumettre.

Réconfortée par sa grand-mère qui lui déclara prête à la soutenir si cette situation tournait mal, Masaye dut se plier aux exigences parentales. Habillée en kimono traditionnel, elle accompagna ses parents au dôjô Wakashimazu pour y rencontrer ce fameux fiancé : Ken.

Une fois les sujets de conversations typiques épuisés, les deux familles laissèrent les deux jeunes en tête à tête pour « faire connaissance. » Dégoûtée par cette mascarade et prise de crampe, Masaye jeta ses claques en bois par la fenêtre, enleva ses chaussettes, relâcha son obi pour pouvoir respirer et alla marcher sur la pelouse. Puis, pour la première fois, elle regarda bien en face ce fameux Ken.

Il était mignon. Certes. Très mignon même. Mais il était :
1. plus jeune qu’elle – la honte !
2. un inconnu – beeeurk !
3. en train de lui parler – ouuups !
Il s’avéra que lui non plus ne voulait pas de ce mariage arrangé. (comme c’est original !) et proposait de mettre fin à cette mascarade immédiatement. Mais Masaye refusa. Sa famille n’était pas bouchée au point de la forcer à épouser un homme qu’elle n’aimait pas. Mais elle allait continuer à lui présenter encore et encore d’autre garçons, maintenant qu’elle avait décidé qu’il fallait marier Masaye. Alors, autant jouer le jeu et dire qu’ils se voyaient, tout en étant libre de vivre leur vie.

L’abruti refusa. Il n’aimait pas mentir. Surtout sur un truc comme ça. Il avait déjà du mal à faire passer l’idée qu’il jouait au foot au lieu de faire du karaté, alors si son père apprenait qu’il mentait sur un truc pareil…

Ainsi, il ne jouait plus qu’au foot ? Il avait abandonné les arts martiaux ? Alors qu’elle avait dû arrêter dans la peur de ne pas plaire aux homme… donc à lui ? La rage monta en Masaye. Sa pondération reprit le dessus : elle allait en tirer partie. Elle défia Ken à un combat : si elle gagnait, ils mentaient. S’il gagnait, ils refusaient leurs fiançailles. Il accepta. Il manquait d’entraînement, et il avait fait l’erreur de la sous-estimer. Elle gagna.

Forcé de jouer le jeu, il retourna voir les quatre parents et déclara vouloir mieux la connaître. Les deux familles furent satisfaites.
Sauf que Ken n’avait pas envie de se soumettre à des rendez-vous bidons. Il devait s’entraîner. Masaye eut beau argumenter que s’ils ne se voyaient pas, leurs fiançailles allaient être annulées (et donc elle forcée de se coltiner un autre fiancé surprise-kinder), il déclara que ce n’était pas son problème. Pire, il la défia à son tour.
- « Mets-moi un but, et je fais ce que tu veux. »
Ha ! Facile à dire, bien plus difficile à faire ! Surtout quand on n’avait jamais touché à un ballon et qu’on avait en face de soi le meilleur gardien du but junior du Japon.

Masaye décida qu’elle allait gagner ! Hors de question de perdre. Elle se mit à apprendre à jouer et s’intéressa à ce sport si méconnu au Japon. Elle eut la surprise de voir qu’un de ses Kohai était un espoir du foot et le convainquit de l’entraîner – elle devait tout de même l’aider en cours… Petit à petit, elle apprit à aimer le jeu et décida de devenir kiné sportive.

Assez régulièrement, elle traversait Tokyo pour venir à la Tôhô pour y voir Ken. Elle devait donner l’impression qu’ils se voyaient toujours. Elle essayait encore et encore de lui mettre un but. Un abruti du nom de Kojirô Hyûga semblait trouver ses efforts hilarants. Il pouvait se bidonner, il avait un tir de taré. Rien que de savoir que Ken devait supporter cet abruti arrogant poussait Masaye à admirer le goal. En plus, il semblait se dépenser sans compter pour s’améliorer, pur battre un certain Wakabayashi.

Deux ans s’écoulèrent. Si Masaye n’avait toujours pas le moindre espoir de marquer un but à Ken, ce dernier semblait s’être habitué à sa présence. Même l’autre cruchon de Tigre semblait affecteux avec elle – dans le sens où il se contentait de la dévisager quand elle venait les voir. Elle devait admettre que Ken n’était pas un mauvais garçon mais il avait toujours le mot qu’il fallait pour la mettre en boîte. Et l’autre babouin de Hyûga qui continuait à se marrer.


Masaye venait d’apprendre qu’elle avait été retenue comme assistante du préparateur physique du complexe d’Okinawa. Elle allait s’occuper des footballeurs qui se préparaient pour leurs prochaines compétitions internationales. C’était un poste prestigieux, qui reconnaissait son niveau et allait l’aider à construire sa carrière. La jeune femme était tellement heureuse !
Son taxi pour l’aéroport allait arriver d’une minute à l’autre. Masaye embrassa sa famille. Et ce fut à ce moment que sa mère lui glissa :
- « C’est bien ma chérie. A ton retour d’Okinawa, il va falloir que nous parlions de ton mariage. »
- « Heiiiiin ? »
- « Ne dis pas pas « hein » comme ça. Cela fait deux ans que tu fréquentes Wakashimazu-kun. Ses parents et moi pensons qu’il est temps de préparer votre avenir…. »


Expérience dans le football:

Nulle. Masaye vient juste de dépasser le stade « dribbler à la vitesse d’escargot paraplégique » pour atteindre « dribbler à la vitesse d’une tortue shootée au café. »
Mise au défi par Ken Wakashimazu, elle se mit au foot et arriva à convaincre (qui rigole ici ?) Jun de la coacher. Le pauvre perd des cheveux par centaines…. (note de Masaye : acheter du produit capillaire pour Jun)

____________________

Maitre du jeu :
Pseudo : Shayana ou NyaPowa – je réponds aux deux
Prénom : Alexandra
Age : 26 ans

As-tu lu le règlement? Chef oui Chef

Comment as-tu connu le forum? Sur fanfic-fr

Multi-compte? Oui – mon autre est/sera Ken Wakashimazu.

Qui est sur ton avatar? Je n’ai pas encore d’avatar, mais cela sera sûrement une pic tirée d’Internet, un truc obscur que je trouve mimi…

Si tu avais quelque chose à dire ou à ajouter, ce serait quoi?
Ken ! Bouge tes fesses et deviens titulaire. Hyûga, ta gueule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Munemasa Katagiri
Sélectionneur
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 32 ans
Amoureux? : hum... pas le temps !
Rêve : Que le Japon soit champion du monde !
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Masaye Hase débarque   Mer 14 Mai - 16:02

Bienvenue à toi !

xD Ta fiche est très complète !
Pas de soucis je te valide de suite =)

Occupe et soigne bien ton équipe ^^

Amuse-toi bien ; )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yayoi Aoba
Manager
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 32
Age : 17
Amoureux? : de jun misugi
Rêve : qu'il ne souffre plus de son coeur
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Masaye Hase débarque   Mer 14 Mai - 22:25

QUOI !!!!!!!!!!! MON JUN LUI DONNE DES COURS !!!!!!!!!!!!! non la sa va pas le faire !!!!!!!!!il est a moi est rien qu'a moi !!!!!!!!!! attend a toi mademoiselle je t'ai a l'oeil !!!!!!!!!! mdr bienvenue a toi !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaye Hase
Assistante kiné / Supporter
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 37
Age : 18
Amoureux? : Non, je ne crois pas.. Non? Si?
Rêve : Mettre un but à Wakashimazu et pouvoir rompre nos fiançailles
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Masaye Hase débarque   Jeu 15 Mai - 19:22

Ne t'inquiète pas! Jun est un ami rien de plus... En plus, il est plus jeune que moi! Et puis, il est clair qu'il est raide dingue de toi... A bientôt à l'étage Musashi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masaye Hase débarque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masaye Hase débarque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Barque Ailée
» Le Belem : le dernier trois-mâts barque français
» une barque attend
» Promenade en Barque à Maillezais.
» Elo' débarque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real Captain Tsubasa's World :: Administration :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: